Objectif

Le petit déjeuner‑prière national a pour but de réunir des dirigeants dans l'esprit de Jésus-Christ pour qu’ils puissent prier ensemble et tisser des liens. Le petit déjeuner‑prière national est une rencontre chrétienne annuelle offerte sous les auspices du Président du Sénat et du Président de la Chambre des communes au nom du Groupe parlementaire du petit déjeuner-prière.

histoire

Le petit déjeuner‑prière national est une activité annuelle tenue conjointement par les présidents du Sénat et de la Chambre des communes et organisée par un groupe de bénévoles et d’employés dévoués. Traditionnellement, des femmes et des hommes d’horizons différents se rassemblent avec nos élus afin de prier pour le Canada dans l’esprit de Jésus‑Christ.

 
 

jeudi 7 mai 2020

10 h

Un événement numérique

Le petit déjeuner‑prière national est une activité annuelle chrétienne organisée par le Groupe parlementaire du petit déjeuner-prière dans la capitale du Canada. Cette activité a pour objectif d’honorer et de maintenir collectivement notre tradition chrétienne. Nos élus peuvent ainsi rencontrer des hommes et des femmes de différents horizons pour prier et établir des liens fondés sur leur foi commune.

Regardez le 55e Petit déjeuner-prière national du Canada

Nos conférenciers invités :

Bill Adsit

Bill est membre de la bande de Tahltan et est l’un des rares qui a été envoyé dans un pensionnat indien à l’âge de cinq ans et qui n’en est ressorti qu’à l’âge de 15 ans. Sa vie a été difficile.

Bill était complètement seul lorsqu’il vivait au pensionnat et il a perdu tout contact avec sa famille et la bande de Tahltan. À l’âge de 15 ans, il devait se débrouiller seul. Par un concours de circonstances, il a fini dans un foyer d’accueil chrétien. 

Bill Adsit est titulaire d’un baccalauréat en commerce (comptabilité) de l’Université de l’Alberta. Au cours de sa carrière au gouvernement fédéral, il a travaillé comme spécialiste des communications dans les Forces armées, spécialiste de l’information de vol à Transports Canada, vérificateur de l’impôt des sociétés à l’Agence du revenu du Canada et agent de développement des affaires à Entreprise autochtone Canada (EAC).

Il a terminé sa carrière comme gestionnaire régional de l’assurance de la qualité. Après son passage au gouvernement fédéral, il a été président-directeur général de la Tahltan Nation Development Corporation pendant dix ans. Il a récemment terminé son mandat à titre de membre du conseil d’administration de BC Hydro. Il travaille actuellement pour Arrow Transport Systems et pour le Comité autochtone de consultation et de surveillance du gouvernement fédéral sur l’oléoduc TMX.

Bill se dit extrêmement reconnaissant de l’intervention de Dieu, d’abord, de son épouse et de sa famille, ensuite, et de ses amis, qui ont apporté leur contribution à sa vie. 

JOy Smith, B.Ed, M.Ed, O.M.

Joy Smith est titulaire d’un baccalauréat (B.Ed) et d’une maîtrise (M.Ed) en éducation avec spécialisation en mathématiques et en sciences. Elle a enseigné à Winnipeg pendant 23 années.

 

Elle a été députée de Kildonan–St. Paul pendant 11 années. Elle a consacré sa vie et s’est dévouée, tant professionnellement que personnellement, à mettre fin à la traite des personnes au Canada. Elle a travaillé sur le sujet sous tous ces aspects, du sauvetage des victimes sur le terrain à l’approche politique et législative. Elle s’est fait élire députée après avoir appris qu’il n’existait pas au Canada de loi protégeant les enfants et les jeunes canadiens contre les trafiquants, ni aucune disposition juridique visant les coupables de ce crime contre les enfants et les jeunes du Canada.

Joy Smith est passée à l’histoire en devenant la première députée à avoir fait modifier deux fois le Code criminel par l’adoption de projets de loi. Le premier, le projet de loi C‑268, imposait une peine minimale obligatoire aux personnes condamnées pour traite d’enfant de 18 ans et moins, tandis que le second, le projet de loi C-310, enchâssait dans le droit canadien la possibilité de poursuivre les citoyens et résidents canadiens qui se rendent à l’étranger pour se livrer à ce genre d’exploitation. L’adoption d’un projet de loi d’initiative parlementaire est rare, et ce n’est que la 15e fois dans l’histoire du Canada qu’un projet d’initiative parlementaire modifie le Code criminel.

Durant son passage au Parlement, elle a travaillé avec des intervenants de tous les secteurs de la société, des services de l’ordre aux services aux victimes en passant par les représentants des Premières Nations et les organisations non gouvernementales. Joignant ses efforts à ceux de Joy Smith, et avec le soutien de tout le Canada, le gouvernement du Canada a lancé en 2012 le Plan d’action national de lutte contre la traite des personnes, qui reprend de nombreuses propositions mises de l’avant par la députée Joy Smith.

 

Joy Smith travaille sur la question de la traite des personnes depuis 25 ans. Elle est connue pour son rôle de premier plan dans la lutte contre la traite des personnes au Canada comme dans le monde entier. Elle a reçu la plus haute distinction de l’Ordre du Manitoba, a été faite membre honoraire de l’Assemblée des Chefs du Manitoba dans la province du Manitoba et a reçu la Mention élogieuse de la Police de Winnipeg. Parmi les autres distinctions notables qu’elle a reçues, on citera le Prix de reconnaissance du mérite des Nations Unies, le Prix femme de mérite et le Prix Wilberforce.

 

Elle a fondé, en 2011, la Fondation Joy Smith pour la prévention de la traite des personnes au Canada au moyen d’outils et de ressources pédagogiques et le soutien aux organisations qui, sur le terrain, sauvent les survivants de la traite des personnes et les aident à se réhabiliter. La Fondation se consacre à informer les Canadiens sur les trafiquants et la façon dont ils attirent les jeunes dans le commerce du sexe. L’éducation est la meilleure arme contre ce crime horrible. L’âge moyen d’entrée dans le commerce du sexe se situe au Canada entre 12 et 14 ans. C’est pourquoi la Fondation Joy Smith se consacre à l’éducation comme outil de prévention dans les écoles canadiennes.

L'hon. Graydon Nicholas, CM, ONB

Ancien lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick

L’honorable Graydon Nicholas est né en 1946 dans une famille catholique à Maliseet, au Nouveau-Brunswick. Il a été élevé dans sa langue maternelle, le malécite, jusqu’à son entrée à l’école en 1951. Il a dû répéter la première année faute de savoir lire l’anglais. Ridiculisé dans son enfance à cause de cet incident, il s’est vu rassuré par sa mère aimante qu’il n’était pas stupide.

 

Des années plus tard, en 1968, Graydon se voit décerner un baccalauréat ès sciences de l’Université St. Francis Xavier. L’année suivante, il entreprend ses études en droit à l’Université du Nouveau-Brunswick (UNB); il est le premier Autochtone du Canada atlantique à obtenir un diplôme en droit.

 

Pendant ses études à l’UNB, Graydon rencontre et épouse sa ravissante femme, Beth, et ils auront plus tard deux fils : Michael et Brian. Après avoir exercé le droit pendant un an, Graydon décide de poursuivre ses études, à l’Université Wilfrid Laurier cette fois; il obtient une maîtrise en service social en 1974.

 

Par la suite, il travaille au Nouveau-Brunswick pour l’Union des Indiens du Nouveau-Brunswick à titre d’avocat, de président du conseil puis de président, jusqu’en 1988. Ensuite, il siège en tant que juge à la Cour provinciale et au tribunal de la jeunesse de 1991 à 2009 et exerce les fonctions de lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick de septembre 2009 à 2014.

 

C’est en mars 1986, pendant une retraite spirituelle silencieuse à Guelph, que Graydon entame son parcours vers la guérison. Il le raconte ainsi :

 

La douleur profondément enfouie en moi a émergé au cœur de la prière. Jésus m’a enseigné à pardonner à ceux qui m’avaient offensé en leur lavant les pieds.

 

Aujourd’hui, à titre de participant actif à la vie chrétienne au sein de la communauté autochtone, il a donné des cours de théologie à l’École de théologie de Vancouver et dans le cadre du programme du Native Ministries Consortium. De plus, il a aidé à instituer la Journée nationale de prière pour les peuples autochtones du Canada, qui a été soulignée pour la première fois le 12 décembre 2005. Graydon a suivi une formation de directeur spirituel et d’animateur de groupe en spiritualité ignatienne. Il est également chevalier de Colomb, titulaire de la charge de cérémoniaire suprême. Il croit fermement au discernement dans la prière pour découvrir la voie que Dieu lui réserve.

Notre Musique :

Rising Above Band

Howard Jolly, Rick Martin, Brenda et Terry Martin ont commencé à chanter ensemble en 2001 lors d’une conférence de Rising Above. Ils sont depuis connus sous le nom de Rising Above Band, un ministère de Rising Above. Depuis la première fois qu’ils se sont rencontrés, les membres du groupe ont vu Dieu utiliser leur musique pour apporter réconfort, guérison et encouragement à des publics de tous âges et de toutes races. Ils ont lancé trois CD, qui sont un mélange de chansons gospel country, d’enregistrements originaux et de liturgie contemporaine. Leur ministère est un témoignage du message de réconciliation et de guérison de l’Évangile.  

De gauche à droite: Brenda & Terry Martin, Howard Jolly, Rick Martin.

autres invités spéciaux :

L'hon. Filomena Tassi

Ministre du Travail

L'hon. Andrew Scheer
Chef de l’Opposition officielle

Mme Mavis Watson

Canora (Saskatchewan)

Mme Roxanne Aubichon Fiddler

Meadow Lake (Saskatchewan)

 
 

Sommet national des jeunes chrétiens

Joignez‑vous à des jeunes des quatre coins du pays pour en savoir plus sur ce qu’est une relation authentique avec Jésus Christ et voir comment suivre l’exemple de Dieu dans votre vie. Voyez en quoi votre foi a une incidence sur les personnes qui vous entourent, votre collectivité et votre pays.
 
 

Multimédia

Voir les photos et les vidéos des petits déjeuners antérieurs.
Petit déjeuner‑
prière national

1-613-992-4394

admin@nationalprayerbreakfast.ca

Bureau de Cathay Wagantall, députée
Édifice de la Confédération, pièce 746
Chambre des communes
Ottawa (Ontario)  K1A 0A6

  • White Facebook Icon
  • Twitter
Join our mailing list

©2019, Petit déjeuner‑prière national. Fièrement créé avec wix.com